Connect with us

Sports

Voici pourquoi Ousmane Dembélé n’a même pas eu droit à une minute de jeu face à la Roma

Titulaire face à Chelsea lors du huitième de finale retour de Ligue des Champions, le Français n’a pas été utilisé hier soir en quart de finale aller contre l’AS Roma (4-1). Une absence qui a interpellé.

Ce fut la grosse surprise d’hier soir alors qu’il n’était même pas encore 20h. Annoncé dans le onze de départ d’Ernesto Valverde pour le quart de finale de Ligue des Champions face à l’AS Roma, Ousmane Dembélé (20 ans) était finalement laissé sur le banc de touche, le coach blaugrana préférant aligner Sergio Roberto sur le flanc droit, devant le Portugais Nelson Semedo. Un choix qui n’est bien évidemment pas passé inaperçu.

« Tous les paris indiquaient que Dembélé serait titulaire ce soir (hier), comme ce qu’a fait Valverde contre Chelsea. Cependant, l’entraîneur a choisi d’aligner Semedo dans le onze de départ. Mais le plus bizarre, c’est que Dembélé n’a pas joué une seule minute, notamment quand le Barça cherchait à marquer en deuxième période. Il est clair que Valverde n’est pas encore convaincu par ce qu’il voit d’Ousmane », peut-on lire dans les colonnes du Marca du jour. Titulaire contre Chelsea au tour précédent (au match retour), l’ancien du BVB semblait pourtant avoir réussi à s’imposer.

Valverde voulait blinder son côté droit

Ernesto Valverde n’avait d’ailleurs hésité à lui tresser des louanges. « Dembélé a rempli son rôle dans le jeu, nous voulions un joueur disponible, qui donne de la profondeur et ensuite, il devait travailler en défense. Il a travaillé dur, il a sauvé un but en seconde période. » De retour de blessure, Dembélé enchaînait par la suite en étant aligné d’entrée de jeu lors des deux matches suivants du Barça (contre l’Athletic et Séville). Pourquoi alors n’a-t-il pas été utilisé une seule minute dans un match à gros enjeu ?

Dans son édition du jour, Mundo Deportivo a évoqué un choix défensif de Valverde. Une information confirmée par l’intéressé. « J’ai pris en compte le côté de la Roma avec Perotti et Kolarov. Il fallait les obliger à reculer parce qu’ils vont souvent de l’avant et vous sollicitent énormément ». Une décision qui ne souffre d’aucune contestation pour l’entraîneur catalan. Cependant, si Valverde a préféré jouer la sécurité face à la Roma, qu’en sera-t-il face à des formations encore plus dangereuses offensivement ?

Source et Auteur :Footmercato

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité