Connect with us

Le président du parti Rewmi, présent mercredi au procès de Khalifa Sall et Cie, a de nouveau tiré sur le régime de Macky Sall. Idrissa Seck a exprimé sa « désolation et tristesse qu’en 2018, le Sénégal offre à la face du monde un tel spectacle où un président de la République manipule l’institution judiciaire pour écarter d’une compétition électorale un adversaire redouté ».  

Selon lui, « ce procès est celui d’un président de la République qui n’hésite pas à se servir de l’institution judiciaire comme une arme contre ses adversaires  tout en étant aussi un moyen de protéger les siens ».

In fine, M. Seck a invité les démocrates du pays et du monde à s’élever pour combattre cette forfaiture. « Afin que la justice soit indépendante ».

Regardez:

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *