Connect with us

Actualités

(Vidéo) (Entretien exclusif) Le leader du BCG défend son fils Barthélémy : La Plaidoirie de Jean Paul Dias

Dans cet entretien accordé à Dakaractu, Jean Paul Dias trouve que son fils n’est pas le dernier né d’Egypte qu’on doit accuser de tous les péchés d’Israël. En d’autres termes, pense le leader du Bloc des Centristes Gaindé (BCG), le maire de Mermoz-Sacré-Cœur n’a fait que désigner un lieu commun en parlant ainsi des magistrats. Il est d’avis que d’autres personnes, à commencer par le juge Ibrahima Dème, ont déjà diagnostiqué ce corps pour arriver à la même conclusion.
« Serigne Bassirou Guèye éprouve un fort sentiment de haine envers Barthélemy Dias. Il est dans un règlement de comptes. Je ne sais pas s’il le fait pour son propre compte ou pour le compte d’autrui », déclare l’ex-ministre de l’Intégration africaine, sous Abdou Diouf.
A défaut de s’expliquer sur ce qui se passe, Dias-père prend pour un outrage aux Chrétiens du monde entier l’arrestation de Barth’ à la veille de Pâques non sans condamner les conditions de détention de son fils. Il met le pouvoir devant ses responsabilités quant à ce qui pourrait arriver au maire de Sacré Coeur en prison.
Au sujet de la condamnation de Khalifa Sall, l’ex-membre de « Macky 2012 », qui s’est également prononcé contre le parrainage populaire, révèle que Malick Lamotte a « résisté » un moment, malheureusement, déplore-t-il, le juge n’est pas allé jusqu’au bout de sa logique en relaxant le maire de Dakar. « Khalifa Sall sera candidat et il peut bel et bien être candidat. Avec ce procès, il jouit d’une notoriété internationale. Le monde entier a parlé de ce procès. Pour l’heure, dans Manko, on n’a pas encore évoqué la question de la candidature », termine-t-il.

Source: Dakaractu

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité