Connect with us

Actualités

URGENT :Ousmane Sonko rejette la main tendue du PDS pour…

Selon le leader de Pasteef, cette unification prônée par le Pds, n’est pas nouvelle puisqu’il existe déjà l’initiative pour des Elections démocratiques. Et ce cadre doit normalement regrouper les autres de l’opposition.

« Ce n’est pas quelque chose de nouveau, une bonne partie de l’opposition, dont le PDS et ses alliés, le Pastef, l’Act de Abdoul Mbaye…, est déjà dans le cadre de l’Ied (l’Initiative pour des élections démocratiques) et ce cadre avait pour vocation principale, le processus électoral », a déclaré Ousmane Sonko.

Il souligne que « maintenant, il y a des formations, qui n’en faisaient pas partie, mais qui venaient répondre à chaque fois qu’il y avait une manifestation ». Pour l’ancien Inspecteur des Impôts et Domaines, le parrainage vient s’ajouter à une longue liste de forfaitures. Il y avait beaucoup de griefs qui avaient motivé l’organisation d’une grande partie de l’opposition.

Pour Me Madické Niang, ce projet vise à renforcer les initiatives en cours, à savoir la lutte pour des élections transparentes et démocratiques. le Pds et ses pairs sont formels sur l’avenir de l’Ied, « elle n’est pas une initiative électoraliste », informe le journal l’Observateur.

Le parlementaire a tenu à rappeler que bien avant qu’on ne parle de parrainage, une bonne partie de l’opposition s’était regroupée autour de l’Ied. Il soutient que ce serait une bonne chose que l’opposition puisse se retrouver, pour parler d’une même voix afin de faciliter le dialogue avec le camp de la majorité au lieu de créer par-ci et par-là de nouvelles organisations.

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité