Connect with us

Sports

URGENT : Enfin la vérité éclate sur l’exil de Karim WADE au Qatar

Plusieurs versions sont données concernant la libération de Karim Wade. Mais celle donnée ce samedi dans ça me dit Mag sur la 2STV risque de faire parler. Me El Hadji Amadou Sall a fait des révélations claires nettes et précises sur le processus de libération de Karim Wade.

Tractations au sommet, Touba est intervenue dans la décision

« Le Qatar est intervenu auprès de Macky Sall pour demander la libération de Karim. Le président a accepté mais avec une condition précise, si je le libère il ne restera pas au Sénégal. Il quittera le pays. Karim Wade a alors refusé catégoriquement cette décision. Mais un « ndigeul » est venu (Touba) pour tout chambouler. Karim Wade a reçu un ndigeul pour sortir du pays afin d’éviter tout débordement s’il restait au Sénégal. Karim Wade a alors en retour demandé d’aller à Touba voire son marabout le défunt khalife des Mourides Serigne Sidy Mokhtar Mbacké pour recueillir ses prières. Mais le Khalife dans sa grande sagesse, lui dit je vous envoie mon fils aîné qui va vous transmettre mes prières et mes bénédictions. Karim Wade s’est soumis. On l’a trouvé en cellule pour lui confectionner son passeport.

Ce que l’émir du Qatar a dit à Karim Wade

Il a été conduit chez Madické Niang. Dans la voiture de l’administration pénitentiaire, il y avait Karim Wade, le directeur de prison, le directeur de l’Administration pénitentiaire, le commissaire de la police de Dakar et la gendarmerie. Après son passage chez Madické pour voir le khalife des mourides, Karim a été conduit directement à l’aéroport Léopol Senghor. Les personnes chargées de l’accompagner avaient pour mission d’attendre jusqu’à ce qu’il décolle pour quitter. L’émir de Qatar lui a clairement dit de venir à ses côtés, en attendant que la situation se stabilise au Sénégal. Voilà la vraie version sur la libération de Karim Wade » indique Me El Hadj Amadou Sall, ancien Garde des sceaux et ministre de la Justice sous Abdoulaye Wade.

Karim Wade sera au Sénégal, c’est clair et net

Le libéral d’ajouter: “Moi j’ai annoncé le retour de Karim Wade, il n’est pas revenu. Mais cette fois, c’est Karim Wade lui même qui l’a annoncé. Donc, Karim sera au Sénégal, c’est clair et net. Macky Sall devra se préparer à l’affronter. Car il n’a pas perdu ses droits civils. Rien n’a été mentionné sur le casier judiciaire en ce sens. On ne se fait guère de doute sur la participation de Karim Wade à la présidentielle” assène-t-il.

Soutien à Idrisa Seck, le moment venu on va se prononcer

A la question de Pape Alé Niang, Est-ce que le PDS ne brandit pas l’argument du boycott en cas de rejet de la candidature de Karim, Amadou Sall précise: “Nous ne sommes pas dans ces dispositions. On est ami avec l’opposition” dit-il.

Relance du journaliste, Le PDS est-il a soutenir Idrissa Seck en cas d’invalidation de la candidature de Karim Wade?, Me Sall reste laconique: “Pour l’instant, cette question ne se pose pas. Le moment venu nous allons nous prononcer sur la question” a-t-il expliqué.

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité