Connect with us

Actualités

Un protocole d’accords signé entre Dionne et le G6 : Macky marque six points

Après avoir obtenu du chef de l’Etat Macky Sall, la satisfaction de leurs revendications, le G6 et le gouvernement ont convenu d’enclencher les modalités d’application de l’ensemble des accords. Ainsi  le  protocole d’accords du 30 avril 2018  comportant 6 points de convergence  a été paraphé, hier,  tard dans la nuit  entre les deux parties.

Le Premier ministre Mahammad Dionne n’a pas perdu du temps pour mettre en œuvre les modalités d’application des accords signés entre le gouvernement et le regroupement des syndicats les plus représentatifs du G6.En  effet à l’issue de ce comité technique mis sur pied  sur instruction du chef de l’Etat, hier jusque tard dans la nuit à la primature, les deux parties ont accepté d’emblée le relèvement de l’indemnité de logement, de 60 000 FCFA  suivant les échéances suivantes.15000 dès octobre prochain,10 000 FCFA de plus en janvier 2019 et 15 000 FCA un an plus tard. La mise sur pied d’un guichet unique a été ébauchée pour vaincre les lenteurs administratives en ce qui concerne l’avancement des enseignants. Egalement une dotation budgétaire sera diligentée pour régler les rappels dus aux ayants droit. La situation des professeurs d’éducation physique et des enseignants en langue arabe   est aussi incluse dans le protocole d’accord.  Les deux parties ont aussi convenu de procéder tous les trois mois à des rencontres périodiques pour évaluer la mise en application de ces accords, selon le Premier ministre. «  Les réunions sectorielles vont continuer à se tenir mensuellement pour le suivi quotidien des points d’accords qui ont été notés ce lundi 30 avril 2018.»Ce protocole d’accord met ainsi fin  aux sempiternelles grèves qui ont porté un rude coup à l’école sénégalaise. Le chef du gouvernement espère que, dans la foulée de l’adoption de ces accords, le Sénégal engage «une décennie sans mouvement social». Mais les représentants du G6 ont émis des réserves à ce niveau. Cette rencontre qui consacre la mise en application des directives du chef de l’Etat a été rehaussée par la présence, des acteurs de la société civile, des parents d’élèves et partenaires sociaux, du gouvernement et des syndicats d’enseignants, entre autres. Elle a en effet tiré en longueur jusqu’à 3 heures du matin, hier lundi. C’est dire que le chef de l’Etat a marqué 6 points dans les « buts » des syndicalistes enseignants pour la reprise des cours de façon effective.

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité