Connect with us

Sports

Un journaliste dévoile le secret du succès de Zidane: ‘Zidane n’est ni un entraîneur français, ni un entraîneur espagnol, c’est un…’

2 Ligue des Champions, 2 Supercoupe d’Europe, 2 Coupe du Monde des clubs, 1 Liga et 1 Supercoupe d’Espagne. Ce sont jusqu’ici les trophées remportés par Zinédine Zidane en sa qualité d’entraîneur du Réal Madrid. Des performances qui le classent désormais à la deuxième place des entraîneurs avec le plus de titres de l’entité madrilène. Désormais, le technicien français est à égalité avec Luis Molowny.

En deux saisons et demi, Zidane a réussi à battre plusieurs records au Réal Madrid. Une performance qu’on a presque jamais vu dans l’histoire du football. Mais le journaliste Fred Hermel semble avoir trouvé une explication à cette belle performance réalisée par le français au Réal Madrid.

Pour ce consultant RMC Sport en Espagne, cette performance de Zidane s’explique par son passage en Italie. En effet, Zidane a beaucoup appris des maîtres italiens qu’il a croisés lors de ses cinq années passées en tant que joueur à la Juventus de Turin. C’est pourquoi Hermel pense que Zidane a été formé en France, mais il est italien comme entraîneur.

« Zidane a passé ses diplômes d’entraîneur en France, et vit depuis bientôt 17 ans en Espagne. Mais ce n’est ni un entraîneur français, ni un entraîneur espagnol, c’est un entraîneur italien » , a-t-il martelé.

Que ce soit à la Juventus de Turin où il a évolué comme joueur, ou au Réal Madrid, Zidane s’est beaucoup inspiré du technicien italien Carlo Ancelotti.
« C’est en Italie qu’il a appris le haut niveau en tant que joueur, c’est en Italie qu’il a vu comment on prépare une saison. D’ailleurs il calque ses préparations de saison sur ce qu’il a vu à la Juve. C’est quelqu’un qui veut tout contrôler, qui a l’obsession de l’organisation presque millimétrique de tout. La compétitivité, il l’a apprise en Italie », l’homme de média.
« Il aura toute sa vie un peu d’Italie en lui. Il s’y est perfectionné, il y a affiné sa façon de comprendre le foot. Il a progressé en tout. Et il a appris avec des entraîneurs italiens, moi, Ancelotti qu’il a ensuite retrouvé à Madrid. Je n’ai aucun doute sur le fait que l’Italie a été essentielle pour lui, dans sa progression de joueur, puis d’entraîneur», a déclaré Marcello Lippi à l’AFP.
En dehors de l’école italienne, Zidane a aussi puisé auprès de José Mourinho dont il a été l’adjoint ainsi que chez Vicente Del Bosque lorsqu’il était joueur du Réal Madrid.

afrikmag

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité