Connect with us

Actualités

Nouveau directeur de l’administration pénitentiaire- Le Colonel Jean Bertrand Bocandé décline ses ambitions

C’est en présence du Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, entre autres autorités de la justice, que le nouveau Directeur de l’administration pénitentiaire a été installé. Le Colonel Jean Bertrand Bocandé, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a invité tout le personnel à se joindre à lui pour relever les défis du moment.

Le nouveau Directeur de l’Administration pénitentiaire, le colonel Jean Bertrand Bocandé, a été officiellement installé, hier, à Dakar. S’exprimant à cette occasion, il a fait montre de sa volonté de remplir ses fonctions avec dévouement en intelligence, avec l’ensemble des agents pour relever les défis du moment. «Je vais renouveler mon serment de jeune officier vieux de 23 ans, de servir en tout temps et en tout lieu. Je m’appliquerai à remplir cette fonction avec le plus grand dévouement. Je suis parfaitement conscient de l’ampleur de mes responsabilités et je n’ai nullement la présomption de pouvoir les satisfaire tout seul », a-t-il déclaré. Poursuivant, le Directeur de l’Administration pénitentiaire a précisé qu’il faudrait prendre en compte tout le personnel composé de contrôleurs, administratifs, surveillants de prisons et de retraités pour relever ensemble les défis du moment. « C’est avec les hommes et femmes de l’administration pénitentiaire, unis autour de l’essentiel, que nous relèverons avec succès les grands défis du moment et arriverons à bâtir une administration de nos rêves au service de la Nation », a encore dit Jean Bertrand Bocandé qui, remplace le colonel Daouda Diop, nommé gouverneur du Palais.

En présence du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, Ismaël Madior Fall, le nouveau Directeur a exhorté le personnel de l’administration pénitentiaire à donner le meilleur de lui-même et à travailler avec rigueur et discipline pour fournir des résultats tangibles. « Notre démarche sera inclusive. Nous travaillerons de manière étroite avec les autres services de l’Etat, les partenaires et le privé pour améliorer de manière qualitative les conditions de la vie carcérale », a déclaré le Colonel. Avant de finir par magnifier le travail accompli par son prédécesseur, le colonel Daouda Diop. S’exprimant justement à cette occasion, le Directeur général sortant a indiqué que son successeur a la chance d’être aux commandes d’un corps formidable qui regorge d’hommes et de femmes de qualité. Depuis 2016, des actions significatives ont été entreprises par le Directeur sortant pour améliorer les conditions de séjour en milieu carcéral ainsi que les conditions de travail du personnel de l’administration.

«Toute personne privée de liberté doit être traitée avec humanité»

 Pour clore la cérémonie, le Ministre de la Justice a assuré qu’aujourd’hui dans toutes les prisons, les pensionnaires bénéficient d’une alimentation suffisante, en quantité et en qualité. En ce qui concerne l’amélioration des conditions de détention des détenus, Ismaïla Madior Fall a rappelé la construction d’un établissement pénitentiaire d’une capacité de 500 places, la construction de 2 nouvelles chambres à la maison d’arrêt et de correction de Thiès, l’installation de 8 extracteurs d’air à la maison d’arrêt de Rebeus, 8 chambre de 480 places au camp pénal de Koutal. A l’en croire, le détenu n’est privé que de liberté. Et à l’exception de la privation de liberté, nous dit le Garde des Sceaux, le prisonnier continue à bénéficier de tous les droits fondamentaux dont la mise en œuvre ou la jouissance n’est pas légitimement restreinte par le fait de la détention. « Les droits des détenus sont reconnus et consacrés par les instruments internationaux de protection des droits de l’homme. Toute personne privée de liberté doit être traitée avec humanité et respect de la dignité inhérente à la personne humaine », a-t-il indiqué. Avant d’enchaîner : « l’amélioration des conditions de vie et de détention des détenus doivent s’accompagner de celles de travail du personnel. Sur ce, un certain nombre de mesures concernant le personnel ont été prises. Ces dernières sont relatives au renforcement du personnel, à la revalorisation de son statut et à la modernisation de ses conditions de travail. Pour le renforcement du personnel, 228 agents pénitentiaires ont été recrutés l’année dernière. Un autre recrutement de 300 agents, tous grades confondus, vient d’être bouclé ». Pour terminer en beauté, le directeur sortant a reçu plusieurs cadeaux de la part des agents de l’administration pénitentiaire.

Cheikh Moussa SARR

 

Source: www.rewmi.com

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité