Connect with us

Sports

Mondial 2026 : nouveau coup tordu de la FIFA, le Maroc crie au scandale

Candidat à l’organisation du Mondial 2026, le Maroc est ulcéré par ce qui ressemble à un coup tordu de la FIFA pour favoriser l’attribution de cette Coupe du Monde à la candidature commune des Etats-Unis, du Canada et du Mexique. En effet, selon plusieurs sources, l’instance mondiale du football aurait discrètement décidé un changement dans la manière de noter les dossiers des deux candidats, et cela au détriment du Maroc qui aurait été informé deux jours avant la remise de son dossier de ses changements.

De nouveaux critères d’éligibilité imposés par la Fifa
En vertu des nouvelles conditions introduites par la Fifa, les villes hôtes doivent avoir une population minimum de 250 000 habitants, les aéroports mis en avant par la candidature doivent voir passer au minimum 60 millions de passagers par an et doivent être ralliés en l’espace de 90 minutes depuis les villes hôtes indique insideworldfootball.com. La même source révèle également que la FIFA sera moins exigeante vis-à-vis des garanties financières des candidats.

De plus, en vertu du système de notation imposé par la FIFA, 70% de la note globale d’un dossier sera basée sur l’évaluation technique alors que les critères commerciaux (couts et revenus) compteront pour 30% de la note. Chacun des membres du comité d’évaluation devra attribuer une note allant de 0 (aucune exigence satisfaite) à 5 (exigence dépassée) à chacun des critères sur lesquels les candidatures seront évaluées. Qui plus est les stades, les infrastructures destinées aux arbitres et aux équipes, les infrastructures hôtelières et les liaisons routières des pays hôtes devront obtenir une note minimum de 2. Si cette note n’est pas obtenue, les pays candidats à l’organisation du Mondial 2026 seront écartés du processus de désignation par la Fifa.

Des décisions qui favoriseraient la candidature nord-américaine au détriment de celle du Maroc selon une source marocaine citée par le site insideworldfootball.com,.

Le Maroc demande des explications
La réaction marocaine face à ces changements ne s’est pas fait attendre puisque le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Faouzi Lekjaâ a envoyé un courrier adressé au patron de la FIFA, Gianni Infantino, ainsi qu’aux membres du comité d’évaluation de football pour dénoncer ces changements.

Le patron du football marocain signale également dans cette lettre que les nouvelles conditions introduites par la Fifa étaient de « nature à changer quelques aspects voire tout le contenu du dossier de candidature déposé par la FRMF ». D’autant que Faouzi Lekjaâ a « adressé plusieurs requêtes à la FIFA afin d’obtenir des clarifications quant à la méthodologie du comité d’évaluation » indique insideworldfootball.com. Le président de la FRMF précise également dans sa missive qu’il n’a reçu des informations concernant le système de notation de la FIFA que le 14 mars soit » 24 heures avant que le Maroc ne soumette son dossier et 48 heures avant la deadline imposée par la FIFA ». Selon insideworldfootball.com, le Royaume a également réclamé la tenue d’une réunion d’urgence pour clarifier les règles.

Le 13 juin prochain, la Fifa doit désigner qui du Maroc ou du trio Etats-Unis – Mexique – Canada organisera le Mondial 2026. Ces nouvelles conditions sont imposées par la Fifa alors que de lourds soupçons de corruption pèsent toujours sur l’attribution des Coupes du Monde 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar (au détriment de l’Angleterre et… des Etats-Unis).

beninwebtv.com

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité