Connect with us

Sports

Mondial 2018: Amdy Faye en désaccord avec le plan de préparation des lions

Le plan de préparation des Lions en perspective de la Coupe du monde 2018 où ne figure aucun match amical à domicile, n’emporte pas l’adhésion de l’ancien milieu de terrain international, Amdy Faye.
« Je n’arrive pas à comprendre qu’on puisse faire un plan de préparation et zapper l’étape nationale », a expliqué l’international sénégalais à la retraite, invité, jeudi matin, de la Radio futurs médias (RFM, privée).
Selon l’ancien milieu international qui a pris part à la Coupe du monde 2002 avec le Sénégal, ce plan a aussi le défaut de ne pas évoquer « les problèmes financiers ».
Amdy Faye rappelle que la Fifa, la Fédération internationale, met à la disposition des équipes qualifiées un budget pour la préparation. Or, à l’en croire, l’Etat serait venu à la rescousse de la Fédération sénégalaise de football (FSF) pour ficeler les matchs amicaux.
« Ce n’est pas de l’incompétence, c’est tout juste de la méconnaissance du haut niveau », a estimé l’ancien international, en allusion aux dirigeants actuels de l’instance dirigeante du football national.
Le plan de préparation de l’équipe nationale pour la Coupe du monde 2018 (14 juin au 15 juillet) avait été révélé par le président de la FSF, Me Augustin Senghor, mardi, lors d’une rencontre avec des journalistes.
Augustin Senghor avait évoqué de nombreuses contraintes liées au coût selon lui élevé de la prise en charge es grosses écuries, pour justifier que ce plan n’inclut pas de match amical au Sénégal, sans compter, a-t-il relevé, « les problèmes climatiques » et « l’état de la pelouse du stade Léopold Senghor’’.
« Si on peut tenir une rencontre au Maroc, on peut le faire au Sénégal », a réagi Amdy Faye disant compter sur de plus fortes oppositions aux Lions pour leur préparation.
L’Ouzbékistan (23 mars à Casablanca), la Bosnie (27 mars en France), le Luxembourg (31 mai au Grand-Duché), la Croatie le 8 juin à Zagreb sont les adversaires annoncés des Lions dans le cadre de leur préparation. Un dernier sparring-partner devrait être déterminé pour le 12 juin.
« Pour un retour à la Coupe du monde, on pouvait s’attendre à mieux en termes d’adversaires », soutient Amdy Faye.
En 2002, les Lions avaient joué entre autres contre le Japon, la Bolivie, l’Arabie Saoudite, l’Equateur et un club japonais, pour le compte de leur préparation pour le Mondial de cette année-là.
Amdy Faye et ses coéquipiers, sous la conduite de Bruno Metsu, avaient alors atteint les quarts de finale de cette compétition.
aps
Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité