Connect with us

Sports

Maroc : Hervé Renard accusé de vendre les places en sélection

Accusé par Mohcine Metouali de monnayer les places en sélection en échange de cadeaux, le sélectionneur du Maroc, Hervé Renard, a répondu sèchement et menacé de poursuivre le milieu offensif d’Al Rayyan.
Les places en sélection valent chères. Encore plus en cette année de Coupe du monde. Sélectionneur du Maroc, Hervé Renard est bien placé pour le savoir. Alors que certains de ses choix dans la liste de joueurs retenus pour les matchs amicaux de mars font polémique, le technicien français a fait l’objet de graves accusations de la part de l’international marocain Mohcine Metouali (Al Rayyan).
*

« Un joueur ne peut être convoqué en sélection nationale que si son agent est ami avec Hervé Renard ou si ce dernier est soudoyé par des cadeaux« , aurait lancé l’ancien joueur du Raja Casablanca auprès du journal qatari El Watan. Pointé du doigt, Renard a réagi via un communiqué. « Cela fait 10 ans maintenant que je suis en Afrique et aucun joueur ne peut affirmer avoir été sélectionné sans que cela ne tienne de ma seule responsabilité sportive. La corruption ne fait pas partie de mon vocabulaire ni de mes pratiques. Mon intégrité me suivra jusqu’à la fin de ma carrière, quelles qu’en soient les conséquences« , a assuré le double vainqueur de la CAN.

« Parfois certains joueurs, ou leur entourage, s’expriment sous le coup de l’émotion, de la frustration, voire même du dépit. Mais là, si Mohcine Metouali a bien tenu les propos relatés par le magazine Qatari ’AL WATAN’ et repris par les médias marocains, ils sont non seulement outranciers mais aussi diffamatoires. Par ailleurs, il ne s’attaque pas uniquement à ma probité, mais insinue également que tous les joueurs que j’ai sélectionné sont des corrupteurs. Ceux-ci apprécieront, n’en doutons pas… L’orgueil ne peut tout excuser et mon nom ne peut être sali de la sorte sans réaction de ma part. Aussi, je me réserve le droit, après avis auprès de mes conseils, de poursuivre l’auteur de ces déclarations en justice« , a menacé le technicien. Pas d’union sacrée, même à trois mois du Mondial 2018…

source

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité