Connect with us

Alors que le Barça et Liverpool sont en train de négocier son transfert, plusieurs éléments de la vie du Brésilien ont été révélés, nous présentant le footballeur qui pourrait rejoindre prochainement le Camp Nou.

Avec tout le bruit qu’est en train de générer l’opération qui a débuté l’été dernier, ‘Marca’ a élaboré une liste des dix choses surprenantes que vous ne saviez sans doute pas à propos de Coutinho.

Comme beaucoup de grands joueurs brésiliens, l’attaquant de Liverpool est né dans une favela. C’était à Río de Janeiro, dans une favela appelée Mangueira.

De plus, il faut rappeler que Coutinho ne s’est pas toujours dédié au football 11. Ses premiers pas avec le ballon rond ont été en Futsal, où il défendait les couleurs du Vasco de Gama, avant de se mettre au football 11.

Le milieu de terrain a toujours été précoce, profitant de sa première expérience européenne à 14 ans seulement et disputant une Copa Mediterráneo, où il a été repéré par les émissaires de l’Inter de Milan.

Bien que Neymar était son grand protecteur et qu’il ait rejoint le PSG, il y a toujours Luis Suárez qui l’attend au Camp Nou et avec qui il entretient une grande amitié.

Cependant, même si l’été dernier Neymar a fugué au PSG, il a toujours recommandé à Coutihno de rejoindre le Barça. Les deux joueurs auraient aimé pouvoir rejouer ensemble après de nombreuses années passées dans les catégories inférieures du Brésil.

Malgré la célébrité qui poursuit les joueurs brésiliens qui arrivent en Europe, l’attaquant de Liverpool a toujours prouvé qu’il avait la tête sur les épaules, accompagné d’Aine, sa compagne depuis toujours avec qui il a quitté le Brésil à 17 ans.

Amoureux des tatouages et très famille, Coutinho s’est fait tatouer tous les membres de sa famille sur sa peau.

Il sait ce que c’est que de jouer au Camp Nou depuis son étape à l’Espanyol, où il a encaissé un douloureux 4-0, et espère pouvoir enflammer le stade du Barça.

De par son talent, au Brésil il est surnommé ‘O Magico’, soulignant sa capacité à déborder et à s’infiltrer dans la défense adverse.

Bien qu’il se soit toujours senti aimé à Anfield, Coutinho a un mauvais souvenir du jour où Brendan Rodgers a lu une carte de sa mère devant tous ses coéquipiers dans le vestiaire. @bessocer

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *