Connect with us

Sports

La réponse tranchante de Rudi Garcia au coach de Lyon “S’il y avait l’assistance vidéo, l’OL serait 4ém et distancé”

La guerre des mots entre l’Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais continue, en parallèle de la rivalité sportive qui oppose ces deux clubs et de la bataille pour le podium de Ligue 1 au terme de l’exercice en cours. Cette fois, c’est Rudi Garcia qui n’a que modérément apprécié la dernière sortie médiatique de Bruno Genesio.
Puisque le Paris Saint-Germain évolue dans une autre galaxie, l’Olympique de Marseille s’est trouvé une nouvelle rivalité à exacerber un peu plus, et c’est l’Olympique Lyonnais qui se retrouve désormais sur le devant de la scène. Cette saison, les deux clubs n’ont cessé de s’attaquer l’un et l’autre, soit par le biais des présidents Jacques-Henri Eyraud et Jean-Michel Aulas, soit entre joueurs avec en point d’orgue la rixe qui avait éclaté au Vélodrome à l’issue de la dernière confrontation entre les deux équipes (2-3). Et les entraîneurs s’y mettent aussi, alors que leurs formations sont en lutte à distance pour le podium en cette fin d’exercice.

Vendredi, Bruno Genesio avait ainsi cru bon de tempérer l’euphorie née de la qualification de l’OM pour la finale de la Ligue Europa, rappelant “qu’ils n’auront pas trop à se plaindre de l’arbitrage sur les deux matches”, le tout dans un contexte délétère autour de la polémique issue de la chanson des fans olympiens désirant “venir tout casser” chez le président Aulas au Groupama Stadium. Evidemment, Rudi Garcia a été invité ce samedi à réagir, et ça n’a pas manqué… “Quand on attaque l’OM, on répond, a souligné l’ancien coach de l’AS Rome ou du Losc. Quand il regarde les matches, il faut les regarder en entier parce qu’on n’aurait pas dû aller en prolongation”, s’est-il ainsi adressé indirectement à son homologue rhodanien.

Dans la foulée, le Phocéen a donc relancé un autre débat, celui qui a notamment mené Eyraud et Aulas à s’écharper sur les réseaux sociaux, autour du présumé soutien dont bénéficierait l’OL auprès des instances dirigeantes et du corps arbitral. “Il devrait surtout bénir qu’il n’y ait pas l’assistance vidéo cette saison, sinon il serait 4e et distancé”, a ainsi taclé Rudi Garcia, estimant donc que Nabil Fekir et ses coéquipiers ont pu profiter au cours des derniers mois de décisions favorables des officiels, leur permettant ainsi de récolter plus que de points qu’ils ne devraient en compter.

football.fr

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité