Connect with us

Sports

George et Timothy Weah, le 4e duo père-fils champion de France

Apparu déjà deux fois en Ligue 1 avec le PSG, Timothy Weah est officiellement champion de France 2017-2018, comme son père George le fut il y a 24 ans. Et cette particularité est rare dans le championnat de France. Seuls trois autres duos père-fils peuvent s’en targuer aussi.
Si Hatem Ben Arfa n’est pas officiellement champion de France avec le PSG (il n’a pas joué une seule minute cette saison en Ligue 1), Timothy Weah, lui, l’est bien. L’attaquant de 18 ans, entré en jeu à Troyes et contre Metz en mars, fait bien partie des joueurs sacrés dimanche dernier après le succès sans appel contre l’ex-champion Monaco au Parc des Princes (7-1).

Timothy Weah suit les traces de son père George

Celui qui est récemment devenu international américain (il est né à New York mais a aussi les nationalités française et libérienne) imite donc son père, l’illustre George Weah. En 1993-1994, « Mister George » était sacré champion de France, lui aussi avec le PSG. Il s’agissait alors du 2e titre de champion du club parisien. Son fils Timothy, lui, a participé au 7e sacre du Paris Saint-Germain.

Chez les Weah, on est donc champion de père en fils. Une particularité pas si répandue en France, en fait. La statistique a été évoquée sur Twitter par le compte @playmaker_PT entre autres. George, le nouveau président du Liberia, et Timothy Weah ne sont que le 4e duo père-fils à remporter le titre national.

Abedi Pelé ouvre la voie, Jordan Ayew reprend le flambeau (contrairement à André)

Le 1er duo père-fils vient de l’Olympique de Marseille. En 1989, le Ghanéen Abedi Pelé remporte le championnat de France, alors connu sous le nom de Division 1 (D1). Il en fera de même en 1991 et 1992 (le titre de 1993, lui, sera retiré au club phocéen après l’affaire VA-OM). Son troisième fils Jordan Ayew l’imitera en 2010, toujours sous les couleurs de l’OM. A noter que si Abedi Pelé et Jordan Ayew sont champions de France, ce n’est pas le cas d’André Ayew. En effet, durant la saison 2009-2010, le milieu offensif était prêté par les Ciel et Blanc à Arles-Avignon.

 

Les N’Doram et les Germain champions avec des clubs différents

Le 2e duo père-fils se distingue des Weah et des Ayew, tous champions avec le même club (PSG et OM). Le Tchadien Japhet N’Doram a remporté son unique titre de champion de France en 1995 sous les couleurs du FC Nantes. Son fils Kévin N’Doram, lui, a été sacré la saison dernière avec l’AS Monaco. Le défenseur franco-tchadien de 22 ans n’a toutefois pas encore fait son trou à l’ASM (5 apparitions en 2016-2017, 8 cette saison).

Enfin, le 3e duo est estampillé « Sud de la France ». Il s’agite de Bruno et Valère Germain. Le père, Bruno, a remporté le titre en 1989, 1990 et 1991 avec l’Olympique de Marseille, un club que son fils Valère rejoindra durant l’été 2017. Ce dernier a également été sacré champion de France, mais pas encore sous les couleurs de l’OM. C’est avec Monaco, la saison dernière, qu’il a eu cet honneur.

source: téléfoot

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité