Connect with us

Sports

Dormund : Watzke justifie le départ d’Aubameyang

En l’espace de quelques mois, le Borussia Dortmund a vécu des mercatos agités. Hans-Joachim Watzke, le directeur général du BVB, est revenu sur ce sujet. Ses propos sont relayés sur le site du club allemand« Nous devons revenir à un meilleur mélange entre football de haute qualité et mentalité de gagnant. Si vous devez maîtriser autant de situations difficiles pour lesquelles il n’y a pas de plan, comme au cours des douze derniers mois, il est clair que cela devient plus agité. Mais l’agitation ne fait pas partie de l’ADN du Borussia Dortmund. Au sein du club, il y a une unité (…) Il y a treize ans, nous avons fait 75 millions d’euros de ventes, nous avions 200 millions d’euros de dettes. Nous n’avions pas de stade et nous étions proches de la faillites. Cette année, nous avons fait près d’un demi-milliard de ventes. Nous n’avons pas de dettes, le stade est à nous ».

Concernant le transfert d’Ousmane Dembélé au Barça, il a précisé : « Nous avons recruté Ousmane Dembélé pour 15 millions. Puis une offre qui peut vous rapporter 145 millions d’euros arrive. C’est une chose que nous, en tant qu’entreprise cotée en bourse, devons étudier sérieusement. Spécialement quand il y a un tel comportement de la part du joueur, qui fait grève, quitte le pays, qui est hors de portée. La somme était trop importante pour nous dire simplement : “Nous le mettons dans les gradins pendant un an”. Au niveau du caractère et de l’éthique, le cas Dembélé était catastrophique ».

 

 

 

Encore marqué, le BVB s’est séparé cette fois de Pierre-Emerick Aubameyang, parti à Arsenal. « Il nous a clairement dit qu’il voulait rester cette saison, en particulier après le départ de Dembélé. Mais il a aussi réagi en croyant que nous devions lui être reconnaissant car en 2016, quand Hummels, Gundogan et Mkhitaryan sont partis, il a dit non à une offre lucrative et l’a fait savoir au BVB. En 2016, il aurait été difficile de faire face à un exode d’Auba. Ce sentiment résonne toujours en nous actuellement. C’est l’une des raisons pour laquelle nous avons fait cela à la fin. Mais surtout car nous avons senti que cela ne serait jamais bien avec Auba durant la deuxième partie de la saison. Cela ne se passerait pas bien avec les supporters, avec l’équipe. La somme de 64 millions n’était finalement pas si élevée ».source

Source: www.afriquesports.net

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité