Connect with us

Sports

Desabre clarifie pour la Zambie et justifie son choix pour l’Ouganda!

Grand inconnu du football africain il y a de cela encore 10 ans, le Français Desabre est en train de faire son petit bonhomme de chemin sur le Continent Africain à l’instar d’autres français.

Nommé tout récemment sélectionneur de l’Ouganda, Desabre avait eut l’opportunité de travailler avec la Zambie. Mais rien n’y fit. Au micro de Goal.com, le français a donné les raisons de cet échec en 2016.

Qu’est ce qui n’a pas marché avec la Zambie?

“Il y a plusieurs sélections qui m’ont contacté, oui. J’ai rencontré les responsables zambiens deux fois. C’était un projet qui était très motivant. On n’a pas été au bout, puisqu’il y a eu le président qui a changé, et un problème budgétaire qui fait qu’ils ne pouvaient pas recruter d’entraineur étranger. Mais sinon c’était intéressant. Mais bon, j’ai eu cette opportunité-là. Celle d’aller dans une sélection, avec un potentiel qui permet de construire quelque chose.”

Pourquoi l’Ouganda?

“L’Ouganda a ce potentiel, maintenant il faut structurer autour de l’équipe pour pouvoir monter d’un cran dans le professionnalisme” a t-il déclaré. Finalement, il  a déposé ses valises en Ouganda.

Vos objectifs avec l’Ouganda!

“Continuer le travail qui a été bien fait depuis quelque temps. Essayez de se qualifier pour la prochaine CAN au Cameroun. Il y a aussi un projet des U23 et des U20 à structurer. Parce qu’il y a du potentiel, mais il faut structurer l’encadrement de l’équipe. En résumé, on est dans un double objectif : d’une part, accompagner cette équipe A vers la CAN et préparer les qualifications du Mondial 2022. Et d’autre part, structurer à l’intérieur du pays afin de laisser une trace et améliorer le football local.”

Avant d’arriver à ce niveau, il a parcouru pas moins de 8 pays en Afrique en 5 ans. Le Français s’en explique.

“Je me considère comme étant toujours en formation. J’ai fait le choix de prendre beaucoup d’expérience sur les dix premières années de mes contrats professionnels. J’en suis à ma huitième. C’était donc un choix de ma part de ne signer que des contrats d’un an. Et de découvrir autre chose. Et j’avais un objectif également en Afrique : profiter de ce vécu pour “changer de métier” en prenant un poste de sélectionneur. C’est pourquoi je suis sélectionneur de l’Ouganda depuis dix jours et pour une durée de trois ans. Je compte donc bien me stabiliser. Et puis parfaire encore mon expérience et mes compétences de la fonction entrainement, et notamment celle de sélectionneur”.

Source: www.afriquesports.net

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité