Connect with us

Sports

Derby d’Italie et Naples à la relance pour la 16e journée

Le Derby d’Italie, et quel Derby d’Italie ! Samedi (20h45), la Juventus Turin (3e) reçoit l’Inter Milan, leader du championnat depuis une semaine, pour le choc au sommet de la 16e journée de Serie A, qui verra aussi Naples (2e) tenter de se relancer contre la Fiorentina.

 Duel en haute altitude

L’affrontement entre la Juventus et l’Inter est le classique des classiques de la Serie A, d’où son surnom de Derby d’Italie.

Et samedi, il mettra aux prises deux équipes en lutte (avec d’autres) pour le titre, ce qui n’était pas forcément le cas ces dernières saisons, lors desquelles l’Inter a souvent évolué à bonne distance des bianconeri.

Mais cette fois, c’est en leader que les Milanais arriveront à Turin. Toujours invaincus après 15 journées, ils ont profité la semaine dernière de la défaite de Naples face… à la Juventus pour se hisser sur la première marche du podium.

Le match de samedi dira beaucoup de la valeur de l’Inter de Luciano Spalletti, qui a souvent été plus solide que brillant cette saison, même s’il reste sur un spectaculaire 5-0 contre le Chievo Vérone.

« On sait que la Juventus est l’équipe la plus forte de la Serie A et qu’elle a dominé le championnat ces dernières années. Mais nous irons à Turin pour jouer notre chance », a assuré l’ailier milanais Antonio Candreva à la chaîne Mediaset Premium.

Pour contrer Mauro Icardi, meilleur buteur de Serie A avec déjà 16 buts, les Turinois, qui ne comptent que deux longueurs de retard sur l’Inter, pourraient de leur côté être handicapés par plusieurs absences importantes. 

Buffon et Chiellini sont ainsi toujours incertains après avoir déjà manqué le match de Ligue des champions face à l’Olympiakos mardi.

 Naples doit se relever

Défaite contre la Juve vendredi, défaite mercredi à Rotterdam face au Feyenoord: Naples ne va pas très fort et doit faire attention à ne pas tomber dans une spirale négative.

Intercalés entre l’Inter et la Juventus, les joueurs de Maurizio Sarri restent bien sûr totalement en course pour un scudetto attendu depuis 1991.

Néanmoins, contre le Feyenoord, lors d’un match qui les a envoyés en Europa League plutôt qu’en 8e de finale de Ligue des champions, ils ont semblé fatigués.

Mais Sarri n’est guère adepte du turn-over et dimanche face à la Fiorentina, ce sont encore les mêmes joueurs qui devraient tenter de redresser la barre.

En face, la Fiorentina et son escouade de Français (Veretout, Eysseric, Théréau et Laurini) a le droit d’y croire. Avec un nul contre la Lazio puis un net succès face à Sassuolo, les Florentins ont montré qu’ils étaient en forme et sont remontés à la 7e place.

 La Roma veut enchaîner

A cause d’un match en retard à disputer en janvier, l’AS Rome semble un peu à l’écart de la lutte pour le titre qui occupe l’Inter, la Juve et Naples.

Mais les Romains sont bel et bien dans le groupe de tête, 4e à trois points seulement de la Juventus. Et ils sont en forme, avec une belle série de six victoires et un nul depuis fin octobre.

Mardi, ils ont aussi décroché la première place d’un groupe difficile en Ligue des champions, devant Chelsea et l’Atletico Madrid, et leur confiance n’en sera que plus grande avant d’aller défier le Chievo (12e) dimanche à Vérone.

Lundi, la Lazio Rome (5e) recevra de son côté le Torino, alors que la Sampdoria Gênes (6e) ira à Cagliari samedi.

Source: www.besoccer.com

Source: www.afriquesports.net

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité