Connect with us

Sports

“Dans le coeur des Français, il y a les Bleus… et puis il y a l’OM” la déclaration audacieuse de…

LIGUE EUROPA – C’est le grand jour. Très attendue par tous les supporters de l’OM, la demi-finale aller face à Salzbourg a lieu ce jeudi soir dans un Orange Vélodrome qui s’annonce brûlant. Plus de 63.000 personnes sont annoncées. Très excité à l’aube de cette rencontre, Jacques-Henri Eyraud s’est confié à RTL à quelques heures du coup d’envoi. Et le président de l’OM avait des choses à dire.
C’est l’histoire d’un match qui est prêt à transformer une ville en un véritable volcan. Attendue depuis 2004 du côté de Marseille, une demi-finale de Coupe d’Europe est enfin de retour ce jeudi 26 avril sur la Canebière. Opposé au Red Bull Salzbourg, l’OM compte bien la remporter. Le tout dans un Orange Vélodrome qui s’apprête à revêtir son habit des grandes soirées européennes. En attendant le coup d’envoi de ce match (21h05), Jacques-Henry Eyraud a accordé un entretien à RTL ce jeudi matin. Entre excitation et bonheur, le président du club olympien est impatient d’y être.

” Cette ferveur a fait l’objet de recherches”
“En ce moment les nuits sont courtes”, assure JHE à la radio. “Mais je me suis réveillé déterminé, comme les joueurs, comme le staff, avec une énorme envie de voir notre équipe faire une énorme performance. Je crois qu’on a un entraîneur, un staff et des joueurs qui sont expérimentés, qui ont vécu pour certains des grands moments”, poursuit-il, avant de revenir plus particulièrement sur l’incroyable enthousiasme que suscite cette demi-finale sur la Canebière. Et à peu près partout dans l’Hexagone.

“Cette ferveur a fait l’objet de recherches. Il y a des sociologues, des ethnologues qui se sont penchés sur la question. Ça fait partie de ces phénomènes sociaux, dont on a du mal à établir la causalité”, explique le président de l’OM. Pour lui, le constat est donc le suivant : “L’OM, c’est un peu l’autre équipe de France”. “Dans le coeur des Français il y a les Bleus, et puis il y a l’OM, ça c’est assez unique. Et c’est notre chance, celle qui va porter les joueurs ce soir et bien au-delà du stade Vélodrome”, assure-t-il.

Une fan zone au match retour
L’ambiance et le public, voilà ce qui fait dire à Jacques-Henri Eyraud que l’OM est unique. “C’est pour ça que cette équipe est aimée par les Français”, confie JHE à RTL. “Elle suscite des passions qui sont positives, de belles émotions et des valeurs humaines aussi. Et ça va de Toulouse à Angers, à Troyes, à Caen, à Bourg-en-Bresse, où j’ai eu l’impression que le public était plus marseillais qu’à Marseille. L’OM est la principale source de fierté de la ville de Marseille, et nous on se doit de montrer notre meilleure visage (…) et cet esprit combatif et de rébellion.”

Concernant une possible fan zone au match retour, le président olympien a confirmé qu’on lui avait “promis” qu’il y en aurait une à Marseille. Et quant à la passe d’armes avec Jean-Michel Aulas qui dure depuis quelques jours ? “Je ne veux retenir des dernières déclaration de Jean-Michel Aulas que son envie irrépressible d’accueillir l’OM dans son stade en finale de Ligue Europa”, assure Eyraud avec une légère pointe d’ironie. Avant, il va falloir franchir l’obstacle Salzbourg. Et il n’est vraiment pas insurmontable.

eurosport.fr

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité