Connect with us

Sports

Coupe du monde 2018: Pape Seydou Ndiaye « gardien de la foi »

Pape Seydou Ndiaye, le portier international du Jaraaf (élite sénégalaise) qui a retrouvé l’équipe nationale en mars dernier, a assuré qu’il donnera tout ce qui est en ses possibilités pour prendre part à la Coupe du monde 2018 (14 juin-15 juillet).

« J’avais hâte de retrouver la Tanière et la cerise sur le gâteau est cette titularisation contre l’Ouzbékistan » a déclaré, dans un entretien exclusif avec l’APS, le gardien du club de la Médina. « Oui, ça faisait un temps que le retour en sélection me trottinait dans la tête et je suis heureux et reconnaissant vis-à-vis du staff technique de m’avoir rappelé » a indiqué l’ancien gardien de la sélection olympique. « Et en plus de m’appeler, j’ai eu l’occasion de jouer cette rencontre amicale » a rappelé Pape Seydou Ndiaye, évoquant sa titularisation contre l’Ouzbékistan (1-1). « Au niveau confiance, je suis requinqué surtout après le Burkina Faso » a-t-il dit, faisant référence à sa faute de main qui avait permis aux Etalons d’égaliser (2-2) en septembre dernier.

L’ancien portier international, Khadim Faye qui est par ailleurs son préparateur, indique qu’il était important pour Pape (Seydou Ndiaye) de revenir dans les buts. « Je peux vous assurer qu’il est revenu requinqué de ce stage » a estimé l’ancien portier international. « Aujourd’hui, nous avons retrouvé un autre homme et un gardien en confiance qui va beaucoup apporter au Jaraaf dans la course aux premières places » a commenté Khadim Faye. Après sa victoire 3-1 contre l’équipe de Mbour PC, l’équipe de la Médina a retrouvé la place de dauphin en ligue 1 sénégalaise à un point du leader, Génération Foot (33 points).

Pour Khadim Faye, le portier titulaire du Jaraaf était tellement bien dans son assiette qu’il est un candidat sérieux à une place dans les 23 pour la Coupe du monde. « Je suis convaincu qu’il a marqué des points » a-t-il dit, soulignant que contre l’Ouzbékistan, il est apparu très serein et patron de sa défense. « Ce n’était pas évident pour ce retour mais quand je l’ai vu contre l’Ouzbékistan, on sentait un portier sûr de sa force » a analysé l’ancien portier international, soulignant qu’il doit continuer à bosser et à croire en son étoile. Pour les deux matchs amicaux, Aliou Cissé avait fait appel à quatre gardiens de but, Pape Seydou Ndiaye (Jaraaf), Khadim Ndiaye (Horoya AC, Guinée), Abdoulaye Diallo (Rennes, France) et Alfred Gomis (SPAL, Italie)

 

Source: sudonline

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *