Connect with us

Sports

Baromètre des Bleus : Mbappé supersonique, Tolisso et Coman émoussés

Le Parisien Kylian Mbappé a été buteur et passeur décisif contre Lille (3-1), alors que son équipe restait sur deux défaites consécutives, tandis que les Munichois Kingsley Coman et Corentin Tolisso ne se sont pas montrés aussi flamboyants qu’en Ligue des champions, samedi.

Bleu ciel

Mbappé, classé 7e du Ballon d’Or jeudi, a fêté cette distinction avec une jolie prestation et un but après une contre-attaque supersonique au bout du temps additionnel (90+3). De quoi faire chavirer un stade frigorifié et aussi un peu crispé après la réduction du score de Lille. Mbappé, qui a régalé le Parc des Princes par ses dribbles et sa justesse technique, aurait pu faire encore mieux du point de vue statistique, avec un centre dangereux et un tir sur le poteau.

Bleu de travail

Ce n’est pas Presnel Kimpembe mais Marquinhos qui est responsable de la relance parisienne plein axe, ayant offert la réduction du score à Lille. Mais le jeune international, qui avait été en difficulté contre Strasbourg, n’a pas toujours dégagé une grande sérénité samedi. Il a toutefois été, comme toujours, très solide au duel.

Son gardien, Alphonse Aréola ne peut pas grand-chose sur le but lillois. Celui-ci grève quand même un peu ses statistiques, puisqu’il compte désormais six buts encaissés lors de ses trois derniers matches.

Thomas Lemar a eu de l’impact sur son équipe surtout en deuxième période grâce à ses facilités techniques. Son centre permet de revenir au score et de sonner la révolte de son équipe face à Troyes (3-2). 

Son coéquipier Sidibé a eu un apport intéressant sur le plan offensif, à l’image de sa belle frappe de 25 mètres que Samassa détourne en corner (28) et davantage après la pause où il ressemblait parfois au joueur de la saison dernière. Mais il a eu quelques oublis défensifs importants en première période, comme la faute commise à la 30e minute.

La sentinelle de Chelsea, N’Golo Kanté, n’a pas été à son meilleur niveau lors de la piteuse défaite de son équipe sur le terrain de West Ham (1-0). L’ancien Caennais a néanmoins livré un match correct, tant défensivement qu’offensivement. Le 8e du palmarès 2017 du Ballon d’Or reste essentiel à ses coéquipiers, même dans les mauvais jours.

Le gardien de Tottenham Hugo Lloris a connu un après-midi tranquille face à Stoke (5-1), qui n’a tiré que quatre fois au but, et a sauvé l’honneur dans les dernières minutes. Son coéquipier Moussa Sissoko est entré en jeu à la 78e minute à la place de Harry Winks.

Titulaire pour un 3e match important consécutif avec la Juventus, Blaise Matuidi a énormément travaillé lors d’un choc conclu par un 0-0 frustrant contre l’Inter. On ne l’a pas énormément vu balle au pied ou aux abords de la surface milanaise, mais il a constamment harcelé le porteur de balle, coupant toutes les lignes de passe, et a montré par son volume de courses qu’il était proche de son meilleur niveau après avoir été freiné par une blessure fin octobre.

Bleu nuit

L’hiver est rude pour les organismes de footballeur. Adrien Rabiot en a fait l’expérience, remplacé dès la mi-temps à la suite d’une douleur derrière la cuisse, après 45 minutes de qualité très relative. Le jeune homme a été efficacement remplacé par Giovani Lo Celso.

Peut-être fatigué, Kingsley Coman, qui restait sur deux matches de très haut niveau notamment contre le PSG mardi en Ligue des champions, a été extrêmement discret samedi à Francfort, où le Bayern s’est imposé 1-0. L’ailier français n’a guère montré ses talents de dribbleur, et encore moins ses récents progrès sur les centres.

Son coéquipier Corentin Tolisso, auteur de deux buts contre le PSG (3-1) a eu droit lui aussi à un peu de repos. Il n’est entré en jeu qu’à la 55e minute, lorsque son compère Arturo Vidal s’est retrouvé à la limite du carton rouge. Lui non plus n’a pas eu d’influence décisive sur le cours du match.

Mauvaise journée également pour le défenseur de Stoke City Kurt Zouma, qui a bu quelques tasses à Wembley face à Tottenham (5-1). Une déroute qui rappelle celle du mois d’octobre, à Manchester City (7-2), et qui fait de Stoke la pire défense de Premier League (35 buts encaissés en 16 matches).

Source: www.besoccer.com

Source: www.afriquesports.net

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité