Connect with us

Sports

Adebayor : « A mon réveil, j’avais un couteau sous la gorge » par mon propre frère

Emmanuel Adebayor a publié mercredi le troisième épisode de ses révélations familiales. L’attaquant de Tottenham accuse notamment ses frères Kola et Peter, décédé en 2013, de l’avoir menacé en lui mettant un couteau sous la gorge. L’ancien Monégasque avoue avoir pensé au suicide.
Chose promise, chose due. Comme chaque semaine, Emmanuel Adebayor a effectué de nouvelles révélations sur sa famille ce mercredi. Après sa mère et son frère cadet Rotimi, l’attaquant togolais vide cette fois son sac concernant Kola, son frère aîné, autoproclamé « le père de la famille ».

Sur sa page Facebook, l’ancien Monégasque explique comment Kola, « espoir de la famille », a migré vers l’Allemagne il y a 25 ans, avec l’espoir de sortir le clan Adebayor « de la misère ». Peine perdue, puisque le frère en question n’a pas déboursé le moindre centime pour les siens. Même lorsque Emmanuel Adebayor a dû financer son voyage vers la France et le FC Metz pour poursuivre sa formation, à 15 ans. « Seul Dieu sait ce qu’il faisait en Allemagne », conclut l’Epervier.

Passé professionnel et recruté par Monaco, Emmanuel Adebayor n’en a pas tenu rigueur à Kola. A de multiples reprises, il lui donne de l’argent et l’héberge. Mais l’attaquant reçoit peu de gratitude en retour. Jaloux après que son frère ait décidé d’aider financièrement un ami, Kola aurait attenté à sa vie avec leur autre frère, Peter, décédé en 2013. « Un jour après l’entrainement, j’étais très fatigué et je suis allé faire une sieste. Je me suis réveillé et il y avait un couteau sous ma gorge. Quand j’ai ouvert mes yeux, mes deux frères étaient là. Ils criaient et disaient que je perdais leur temps. Peter devenait très furieux et Kola le supportait. Je leur ai dit ’Si c’est le seul moyen de régler ce problème… tuez-moi et prenez l’argent !’ C’est à ce moment qu’ils ont posé le couteau sur la table. »

Iyabo, seule confidente

Une dizaine d’années plus tard, Kola a accusé Emmanuel d’être responsable de la mort de Peter. « Il dit que la boutique que j’ai aidé Peter à ouvrir n’était pas bonne. (…) Il dit que j’ai aussi fait souffrir notre mère. Mais mon frère n’est jamais satisfait. (…) Il dit que j’ai acheté une voiture de merde à la maman. Pourquoi il n’achète pas mieux ? »

Devant tant de trahisons au sein même de sa propre famille, Emmanuel Adebayor a pensé à commettre le pire. « Demandez à ma sœur Iyabo combien de fois je l’ai appelé et j’étais prêt à commettre le suicide ? J’ai gardé ces choses pendant plus de 11 ans… Mais si je meurs, personne ne connaîtra mon histoire, personne ne retiendra la leçon… Certaines personnes disent que je devrais garder ces histoires, mais quelqu’un doit se sacrifier ; quelqu’un doit en parler. » Face à tant de mésaventures, comme le reconnaît l’intéressé, il y aurait matière à « écrire une autobiographie et la vendre ».

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité