Connect with us

Recettes

3 règles à suivre au petit déjeuner pour perdre du poids.

Ne rien manger le matin est aussi mauvais que manger n’importe quoi. Un petit déjeuner équilibré qui bien souvent contredit les habitudes les plus répandues permet de perdre du poids et d’assurer une satiété jusqu’au déjeuner sans problème.

Atlantico : Un petit déjeuner sain et équilibré est une première étape pour reprendre en main son alimentation quotidienne et peut nous aider à perdre du poids. Quels conseils donneriez-vous pour que le petit déjeuner soit un premier pas dans la perte de poids ?

Fuir les aliments raffinés, à indice glycémique élevé
Consommer des petits déjeuners vecteurs de vitamines, fibres et minéraux comme le Miam-Ô- Fruit de France Guillain ou un muesli maison fait de flocons d’orge, d’amandes émondées, d’abricots secs, de cannelle, de miel d’acacia, de germe de blé et d’une boisson d’amande ou d’avoine. Pour les bouches salées, osez l’œuf à la coque, la tranche de volaille ou de jambon (pas trop souvent pour l’impact écologique !), le fromage (pour ceux qui le tolèrent) avec des tranches de pain complet au levain ou un bol de riz complet et une huile de colza.

Fuyez les jus de fruits surtout celui d’oranges qui sont de véritables agressions pour le tube digestif, plus ou moins riche en sucre et parfaitement indigestes avec tout type de céréales.
Thés, maté, infusions et cafés de qualité sont préférables en petit volume (200ml max).
Votre petit déjeuner doit être consommé calmement avec une mastication appliquée.
Quel est l’influence de ce que nous mangeons le matin sur nos choix pour les repas suivants ?

Charles-Antoine Winter : L’influence serait plutôt une conséquence… Comprenez que le matin, sur les coups de 6 à 8h, nous organisme connaît sa plus forte concentration en cortisol, hormone du jeûn (en l’occurrence, le jeûn nocturne), permettant de maintenir une glycémie (taux de glucose dans notre sang) correct sans apports alimentaires et surtout d’origine glucidique. Autrement dit, votre corps est sur un métabolisme d’autonomie. Et cela implique de savoir comment l’en sortir le plus sagement possible.

Voici deux possibilités : l’une où vous le submergez de douceur avec un excès de sucre et le rendez dépendant (circuit de la récompense). Et l’autre où vous le responsabilisez avec des nutriments qui exigent de lui un travail d’équipe et donc une autonomie.

En effet, l’une des habitudes les plus nocives et entretenue en France est le petit déjeuner riche en sucre, en calories vides. L’apport de sucre dépourvu de fibres au petit déjeuner provoquera inévitablement une hyperglycémie, un excès de sucre circulant dans votre sang. Et votre corps étant en danger, réagira à l’excès en sécrétant trop d’insuline, cette dernière étant responsable de l’utilisation du sucre par vos neurones, vos muscles, vos globules rouges (point positif) mais également de la conversion de l’excès de sucre en graisses. Pire encore, votre petit déjeuner sucré sera responsable, via l’insuline, des fringales matinales, de votre dépendance aux cafés, de vos déjeuners surdimensionnés et/ou déséquilibrés. Une journée qui démarre et risque de finir sur le schéma de récompense…

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité