Connect with us

Sports

( 15 Photos ) LIVERPOOL EN FINALE APRÈS ONZE ANS D’ATTENTE; Sadio Mané 1er Sénégalais en…

Sadio Mané 1er Sénégalais en vedette d’une finale de la ligue des Champions !

« SuperMané », enfin un sénégalais au sommet de l’Europe !

Les Reds l’ont fait, ils se sont hissés en finale de la Ligue des Champions édition 2018. Les coéquipiers de Sadio Mané ont pris le dessus face à l’As Rome et vont croiser le fer avec les Merengue du Real de Madrid. Sadio Mané , un des hommes forts de cette qualification qui, pour le coup, devient le premier sénégalais à se hisser en finale de la « Coupe aux grandes oreilles » et enfile les records.

Co-meilleur buteur sénégalais en C1

Auteur de 9 buts en 10 matches joués dans la compétition européenne, Sadio Mané est l’une des valeurs sures de cette solidaire équipe de Liverpool. Ainsi, l’enfant de Bambaly devient, avec Dame Ndoye, le meilleur buteur sénégalais en C1.

Un record qu’il partagé avec l’ancien du FC Copenhague et qu’il va sûrement s’approprier dans quelques matchs de C1.

Premier sénégalais à inscrire un triplé en C1

Lors de la ballade des Reds sur le terrain du FC Porto (0-5), le Sénégalais est devenu le premier Sénégalais de l’histoire à inscrire trois buts dans un seul match de Ligue des Champions. L’ancien de Génération Foot a d’abord repris du plat du pied après une frappe de Wijnaldum (25eme). Après le deuxième but signé Mohamed Salah, Mané a récidivé au retour des vestiaires en concluant un contre suite à une frappe de Roberto Firmino mal repoussée par Sa (53eme), avant de clôturer le score sur une belle frappe lointaine (65eme).

Membre du trio d’attaque le plus prolifique en C1

Avec le but de Sadio Mané après neuf minutes de jeu à Rome, le trio d’attaque de Liverpool Salah-Firmino-Mané est devenu le trio le plus prolifique sur une édition de la Ligue des champions.

Avec 29 buts – 10 pour Firmino et Salah, 9 pour Mané – la triplette des Reds a dépassé la BBC (Bale, Benzema, Cristiano Ronaldo), qui avait marqué 28 buts en 2013-2014.

Premier sénégalais en finale de Ligue des Champions

Sadio Mané va aussi s’approprier le titre honorifique du premier sénégalais en finale de Ligue des Champions. Jamais un sénégalais n’a été aussi haut dans la compétition (Salif Diao l’ayant regardé du haut des gradins avec Liverpool face à l’Ac Milan) et n’a autant brillé que Sadio Mané.

Vivement le 26 mai pour qu’il concrétise son rêve de soulever la coupe !

Liverpool chute sur le terrain de la Roma mais rejoint le Real Madrid en finale de la Ligue des champions

Après une bonne entame, Liverpool a perdu à Rome (4-2) mais a conservé son avance ce mercredi, en demi-finale de la retour de la Ligue des champions, après sa démonstration de l’aller (5-2). Les Reds de Salah défieront le Real Madrid en finale à Kiev le 26 mai.

Le match : 4-2
Dans une édition de la Ligue des champions totalement folle cette saison, ce Roma-Liverpool a encore été mémorable. Après leur démonstration à Anfield la saison dernière (5-2), les Reds n’ont pas forcé leur talent dans un stadio Olimpico qui se voulait bouillant, assurant leur qualification en marquant deux buts dans la première demi-heure. Les Romains, avec le coeur, ont finalement réussi à s’imposer, mais ont réagi trop tard (4-2). Pour sa première finale de C1 depuis 2007, Liverpool et son incroyable trio Salah-Firminho-Mané tentera de faire exploser la défense du Real Madrid le 26 mai à Kiev.

Après sa remonté dingue contre le Barça en quarts (1-4, 3-0), la Roma n’a cette fois pas eu l’occasion de rêver. Elle n’avait pas concédé de but cette saison à domicile en C1 ? Sadio Mané a mis fin à cette invincibilité après neuf minutes de jeu seulement. Le Sénégalais a exploité une passe dans un timing idéal de Firmino, après un pressing efficace de Milner qui a forcé Nainggolan à forcer et manquer une passe au milieu (9e).

Les Romains ont eu un bref moment d’espoir six minutes plus tard, quand Liverpool les a remis dans le match sur un but gag, avec le dégagement de Lovren sur la tête d’un Milner buteur contre son camp (15e). Outre son trio d’attaque, Liverpool a pu compter sur la domination de son milieu, face à une formation italienne bien démunie sans Strootman. Georginio Wijnaldum a vite remis les Reds devant en marquant de près sur un corner où il a hérité du ballon après un duel aérien musclé entre Dzeko et Van Dijk (25e).

Obligés de marquer quatre fois pour espérer se qualifier, les Romains n’ont pas réussi à rattraper leur retard avant la mi-temps, malgré une belle inspiration d’El Shaarawy (voir par ailleurs). C’est finalement Edin Dzeko qui a remis un peu de piquant (52e), en reprenant un tir d’El Shaarawy repoussé par Alisson, pour son 5e but lors des cinq derniers matches de C1. Pour jouer son va-tout, Di Francesco est passé à un 4-4-2 très offensif avec l’entrée d’Under à la 53e minute. Le penalty réclamé par la Louve pour une main d’Alexander-Arnold sur un tir d’Under n’a pas été sifflé (60e), et comme face à Manchester City au tour précédent, Liverpool a su se faire violence pour défendre, avec un Karius très serein. Le doublé de Nainggolan est arrivé trop tard (86e, 94e) pour une deuxième remontada.

40
Liverpool a marqué 40 buts cette saison en Ligue des champions (hors tour préliminaire). Le record de buts sur une saison de C1 est détenu par le Real Madrid en 2013-2014 (41). La bande de Klopp peut espérer le battre en finale.

Le fait : le poteau d’El Shaarawy
Mené 2-1 après 25 minutes, la Roma a eu une grosse occasion pour revenir à égalité avant la mi-temps (35e), ce qui lui aurait permis de revenir plus tôt dans le match et d’augmenter ainsi le volume de l’Olimpico. Titulaire, contrairement au match aller, Stephan El Shaarawy a failli marquer un but mémorable d’une frappe enroulée du droit à l’angle de la surface côté gauche, après avoir déposé Milner. Mais son tir brossé à heurté le poteau gauche de Karius. Avec 2-2 à la 35e, la physionomie aurait pu être totalement différente.

LIVERPOOL EN FINALE APRÈS ONZE ANS D’ATTENTE
Liverpool, en perdant 4-2 sur la pelouse de la Roma, mercredi soir en demi-finales retour de Ligue des champions, s’offre son ticket pour la finale. Les Italiens n’ont pas eu réellement le temps d’y croire.
Les Romains ont bien essayé de mettre la pression 10 minutes. Puis une dernière… Bien trop tard. Sadio Mane a vite calmé les ardeurs locales, et si la Roma n’a jamais tout à fait abandonné dans cette demi-finale retour à nouveau offensive – après le 5-2 de l’aller – c’est bien Liverpool qui, s’inclinant 4-2 dans les derniers instants au Stadio Olimpico, affrontera le Real Madrid dans un peu plus de trois semaines à Kiev (le 26 mai) en finale de la Ligue des champions. Les Reds, qui jouaient en blanc mercredi soir, n’ont finalement pas eu à regretter leurs petites errances de la semaine dernière, lorsqu’ils ont laissé les Italiens revenir de 5-0 à 5-2.

Les hommes d’Eusebio Di Francesco, étrangement, n’ont jamais vraiment pris le jeu à leur compte. Comme si ce match s’était trop longtemps maintenu dans une douce torpeur. Impayables, les Liverpuldiens n’ont pu s’empêcher de jouer. Sans trop en faire non plus. Juste ce qu’il faut pour aller chercher la huitième finale de C1 de son histoire. Les Anglais n’auront que leur folie à opposer à la machine Real Madrid, pour tenter de briguer leur sixième couronne continentale (la dernière en 2005 et ce fameux Liverpool-AC Milan à Istanbul) face aux doubles tenants du titre

Football: malgré sa défaite contre la Roma (4-2, demi-finale retour), Liverpool rejoint le Real Madrid en finale de la Ligue des champions

Advertisement
Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité